Se lancer en tant que photographe pendant le confinement….

Mon projet de reconversion professionnelle date depuis très longtemps. Pendant des années, je savais que le monde du marketing n’était plus tout à fait pour moi, et s’éloignait de plus en plus de mes valeurs. Mais la question « Que vais-je faire maintenant » demeurait sans réponse….

Après un bilan de compétences et de nombreuses introspections, mais également un déclic suite à une séance photo personnelle, le choix fut pris. J’ai toujours aimé et pratiqué la photographie, j’aime saisir les émotions, les instants furtifs, la technicité de la photographie, j’aime les relations avec les personnes, laisser des souvenirs impérissables qui seront regardés dans plusieurs années avec toujours la même émotion… Le métier de photographe fût une réelle évidence.

Des mois plus tard, je sais chaque jour à quel point ce métier est exactement celui dont je rêvais…Après le départ de mon emploi, j’ai commencé à préparer très activement mon lancement. Formations professionnelles, séances photo famille Lifestyle ou reportages, mariage, nom de marque, brevets, comptabilité, prévisions, stratégie…Le chemin de la création d’entreprise est long…mais si passionnant ! Il est aussi parsemé d’incertitudes, mais celle-ci, je ne l’avais vraiment pas prévu ou imaginée….

Je ne m’étais pas donné de date d’ouverture précise pour m’installer comme photographe, même si la fin du premier trimestre 2020 me semblait plutôt réaliste. Mais voilà, un petit virus bien malveillant en a décidé autrement…Ce n’est pas ça qui me démotivera, je continue ma préparation à fond, et j’anticipe. Au final, cela me permet d’aller plus en profondeur dans les différents sujets. J’imagine que des dossiers d’ouverture de société en plein confinement, il ne doit pas en avoir tant que ça. Je me dis que c’est peut-être une opportunité pour moi. L’opportunité de prendre encore plus le temps de me préparer, de vous concocter les plus jolies offres de séances sur Dijon, la côte d’Or et Bourgogne (Lifestyle, reportages, mariages), de pratiquer la photographie (à domicile, mais vive notre jardin pour varier un peu les exercices !), mais aussi de me former en prise de vue. En cours de BEP photographie à distance, voilà mes cours qui avancent bien plus vite que prévu, et le report de l’examen en Septembre me laisse aussi plus de temps pour le préparer. Beaucoup de sites proposent aussi des formations photo ou des mini lives gratuits, qui sont incroyablement intéressants, que ce soit sur la stratégie, la prise de vue de familles, de couples…, ou même des formations sur comment sortir gagnant de ce confinement. Je ne suis pas à plaindre, je préfère vivre ce confinement avec une entreprise de photographie en cours de création, plutôt que de le vivre avec une entreprise qui se serait lancée il y a quelques mois. Je suis aussi ravie de voir l’entraide des photographes, et l’optimisme de ceux qui donnent ces mini formations. Cela rebooste et donne plus envie que jamais de rebondir. C’est un environnement professionnel passionnant, avec des personnes passionnantes…

Image réalisée par MollyGraphy-wedding-photography

Évidemment, si pour certains qui seraient en chômage partiel sans télétravail, le confinement peut être très différent, de mon côté, il est plus compliqué de gérer en même temps les enfants. Mais la créativité ne vient-elle pas de l’ennui, dit-on ? C’est aussi un pari sur l’avenir que je me suis fait, cette reconversion en tant que photographe, et c’est un pari que je me dois de réussir ! Aussi pour montrer à mes enfants et ma famille qu’il est possible de réussir, que j’ai bien fait. Quoi qu’il en soit, je sais que cette aventure m’aura énormément apporté et sera une réussite personnelle. J’espère qu’elle sera pérenne, afin de pouvoir la prolonger aussi longtemps que possible. Je n’ai fait que peu de séances, mais les familles, la prise de vue, le travail des photographies me manque déjà…Mes enfants sont mes modèles les plus précieux, mais pas toujours les plus coopératifs !

Il y a mille façons de vivre le confinement, selon ou on habite, avec qui, quel travail nous faisons….Ce qui est sûr, c’est que cette période doit nous avoir apporté quelque chose de positif : recréer du lien avec nos enfants, notre famille ou amis (avec des apéros virtuels comme savent si bien le faire désormais les Français, ou tout simplement passer les appels que l’on remet toujours à demain pour prendre des nouvelles…), travailler sur soi et se recentrer sur ses valeurs, prendre soin de soi, découvrir une activité que l’on a toujours voulu faire….Face à tous ceux qui se battent pour que nos jours soient meilleurs et que notre vie ne soit pas trop chamboulée, nous avons ce privilège de juste pouvoir attendre…et en sortir quelque chose de positif…Donnez-vous un objectif, et restez optimiste ! Cette situation ne durera pas éternellement, et nous devons en garder un souvenir de renouveau. Un nouveau départ pour ce monde, mais aussi pour vous…. De mon côté, je prends ce temps pour optimiser mon lancement, et il me tarde de devenir officiellement photographe famille et mariages, de vivre cette nouvelle passion, de créer des images pleines d’émotion et de douceur. C’est mon objectif, et je m’y tiendrai jusqu’au bout.

Et vous, comment vivez-vous ce confinement ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *